La France contre les robots de Bernanos : une apologie de la vie intérieure

Les Orwelliens

Cet article a été publié sur le PHILITT le 11 janvier 2016.

Publié en 1947 après les deux grands conflits mondiaux, La France contre les robots de Georges Bernanos met en garde les hommes contre la civilisation des machines dont l’objectif est de nier l’existence de l’âme et donc d’abolir la liberté.

Georges Bernanos Georges Bernanos

Dans La France contre les robots, Bernanos accuse la civilisation moderne d’être « une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure ». Si l’ouvrage s’attaque tout particulièrement au règne de la technique engendré par l’âge industriel, c’est bien la mentalité moderne dans son ensemble qui doit être interrogée, car la civilisation des machines n’a été rendue possible que par un long processus philosophique, anthropologique et économique. Mais précisons d’emblée : l’antimodernisme de Bernanos a ceci d’orignal qu’il est une apologie de la liberté.

Dans le cadre de cette critique, l’ancien camelot du roi…

View original post 796 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s