Les pays riches tentent de passer en force à l’OMC

Non au Traité Transatlantique

Les pays riches* tentent de passer en force à l’OMC

Par Amélie Canonne, présidente de l’Aitec

Le 31/07/2014

En matière de négociations commerciales, l’attention publique récente s’est portée sur la perspective d’un accord de libre-échange transatlantique et les dangers qu’il recèlerait pour la santé et les services publics ou encore la souveraineté des États et des autorités locales, en Europe comme aux USA. Personne ne s’inquiète plus de l’OMC depuis longtemps, en raison de son échec prolongé (depuis 2003 et l’impasse de Cancun) à faire progresser la libéralisation du commerce mondial autour de l’Agenda dit « de Doha », lancé en 2001.

Pourtant en décembre dernier, à l’issue d’une Conférence ministérielle de l’organisation multilatérale tenue à Bali, les ministres du Commerce réunis en Indonésie avaient annoncé une victoire historique : l’obtention d’un Accord « sur la facilitation du commerce »1 (AFC), que les pays en développement, tout d’abord très réticents, avaient fini par accepter moyennant…

View original post 1 361 mots de plus

Le gaz de Gaza, la face cachée de la guerre israélienne

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Israël Gaza gaz offshore« La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers ? Le débat avait été lancé dès la découverte des gisements sous-marins au début de ce siècle, mais la nouvelle offensive de Tsahal relance la polémique.

Voici quelques jours, le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, avait annoncé que l’opération militaire contre le Hamas s’étendrait « par tous les moyens à notre disposition… Le prix payé par l’organisation – le Hamas – sera très lourd « . Mais, rapportait le Guardian du 9 juillet, dès 2007, juste avant l’opération militaire « Plomb Fondu » dirigée contre la bande de Gaza, le même Moshe Ya’alon s’inquiétait déjà d’une source de gaz naturel découverte en 2000 au large des côtes de Gaza. L’actuel ministre avait dit craindre, à l’époque, que cette source potentielle de revenus ne serve pas à…

View original post 912 mots de plus

Le gaz de Gaza, la face cachée de la guerre israélienne

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Israël Gaza gaz offshore« La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers ? Le débat avait été lancé dès la découverte des gisements sous-marins au début de ce siècle, mais la nouvelle offensive de Tsahal relance la polémique.

Voici quelques jours, le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, avait annoncé que l’opération militaire contre le Hamas s’étendrait « par tous les moyens à notre disposition… Le prix payé par l’organisation – le Hamas – sera très lourd « . Mais, rapportait le Guardian du 9 juillet, dès 2007, juste avant l’opération militaire « Plomb Fondu » dirigée contre la bande de Gaza, le même Moshe Ya’alon s’inquiétait déjà d’une source de gaz naturel découverte en 2000 au large des côtes de Gaza. L’actuel ministre avait dit craindre, à l’époque, que cette source potentielle de revenus ne serve pas à…

View original post 912 mots de plus

Human Rights Watch et l’ACLU dénoncent l’espionnage de la NSA et les dérives de la surveillance aux Etats-Unis

Wikileaks Actu Francophone

Etats-Unis: Dérives de la surveillance

L’ampleur de la pratique de surveillance exercée par le gouvernement américain par le biais d’agences comme la NSA menace l’indépendance du travail des journalistes et des avocats. HRW et l’ACLU ont copublié un rapport à ce sujet. (youtube)

Lire et télécharger le raport: http://www.hrw.org/fr/node/127658

View original post

Israël placé dans la liste des Etats terroristes par la Bolivie

Xamxam Islam

bolivieAu mutisme de la communauté internationale face à Israël et à la complicité des Etats occidentaux s’opposent les décisions exemplaires prises en Amérique du Sud. La Bolivie est un de ces Etats qui prend les devants pour sanctionner l’Etat hébreu pour ses multiples violations du droit international à l’égard du peuple palestinien.

Le pays, dirigé par Evo Morales depuis 2006, a décidé de placer Israël sur sa liste d’Etats terroristes en signe de protestation contre la nouvelle intervention militaire dans la bande de Gaza, apprend Saphirnews de la presse espagnole. « Le gouvernement d’Israël ne respecte ni les conventions internationales ni les droits de l’homme », a déclaré, mercredi 30 juillet, le chef d’Etat pour justifier sa décision.

La Bolivie, qui avait rompu dès 2009, tout comme le Venezuela, ses relations diplomatiques avec Israël après l’opération Plomb durci, a également mis fin à un accord datant de 1972 qui…

View original post 98 mots de plus

Israël : l’inévitable chute du régime d’apartheid

Le Blog de la Résistance

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

Alors qu’Israël lance une nouvelle offensive contre Gaza, André Chamy pose la question non pas de la survie de l’État hébreu, mais de celle du régime d’apartheid qui s’y exerce. Il dénonce non seulement le caractère irréalisable de la « solution à deux États », mais son dessein caché de justifier la perpétuation du ségrégationnisme. Enfin, il s’indigne des raisons qui ont conduit les États-Unis à créer un régime d’apartheid et à le placer au-dessus du droit international.

Ceci n’est ni un vœu pieux, ni une incantation, mais bien la conclusion d’une analyse qui, en revenant sur l’origine de cet État, devenu symbole de terreur et système de crimes organisés usant de tous les moyens pour prétendument assurer sa sécurité, met en évidence la fuite en avant d’un régime qui dure depuis plus d’un demi siècle.

Pour poursuivre leur mission divine, les États-Unis ont besoin d’un Israël

View original post 7 137 mots de plus

Marketing Holocaust

Rehmat's World

On March 14, 2010 – the Timesonline under the heading, What a stag do: strippers, booze, Auschwitz, reported a new trend to promote Zionist narrative of the Auschwitz-Birkenau Nazi camps in Poland. Two British companies, Lost Night of Freedom and Chillisauce are offering a trip to Poland for just 149 pounds per person to have the fun of his/her life while learning the Zionists’ holocaust narrative – « one million Jews died in those two camps », period. And forget all about the Gypsies and the Christian inmates.

According to the paper, the tourists are entertained with booze, lap dancers, paintballing, white-water rafting and firing a Kalashnikov. Paul Luke, content manager at Last Night of Freedom, which claims to be the world’s biggest travel agency for stag and hen weekends, told a journalist posing as a customer: “It is bizarre when you drop a visit to the most depressing place on Earth…

View original post 681 mots de plus